• Jean-Luc Pujo sera présent au

    SALON du « Livre de la FRATERNITE »

    Le SAMEDI 8 août 2009 !

    De 10h00 à 18h00

    Château LA SABINE

    11220 St Laurent de la Cabrerisse (AUDE)


    votre commentaire
  • SAMEDI 1er AOUT 2009

    Signature&Rencontre

    LIBRAIRIE « LA MOUSSON»

    de 10H00 à 17h30

    10, place Pasteur

    09320 SAINT-GIRONS


    votre commentaire
  • JEUDI 16 JUILLET 2009

    Signature&Rencontre

    LIBRAIRIE « MAJUSCULE-SURRE »

    à partir de 14H30

    40, rue Théophile DELCASSE

    09000 FOIX


    votre commentaire
  •  

    Hôtel de MASSA - Siège de la Société des Gens de Lettres

    Jeudi 11 juin 2009

    Monument aux morts.

    Hommages aux écrivains morts pour la France.


    2 commentaires
  • Le roman «  De la France - Les chemins de terre » a été sélectionné par le Jury de ce prix important qui a récompensé Denis Tillinac, en 2008.

    Croisons les doigts !

    http://www.defense.gouv.fr/terre/breves/prix_litteraire_de_l_armee


    2 commentaires
  • Guillaume HUTHER achève son stage de Chargé de communication et je veux le remercier ici chaleureusement pour la qualité de son travail, son sérieux, sa disponibilité.

    Et combien le talent déployé auprès des professionnels (responsables de salon, journalistes de la presse écrite et audiovisuelle) a été apprécié de tous.

    Merci à Guillaume HUTHER !

    Et à bientôt !

    Jluc Pujo


    votre commentaire
  • « Et la France, dans tout ça ? (...) Mais la France,  ça n'existe plus ! (...) Alors la France, ça pourrait ainsi se terminer ? (...) Mais qui donc a intérêt à voir disparaître la France ? (...) Alors que la France a donné à l'Humanité tant de signes précurseurs d'une grandeur à naître ? (...) Et,  tout à coup,  la source aurait tari ?».

    Véritable hymne à la France, Les chemins de terre nous plonge dans les sentiers magnifiques des Pyrénées, où Hélène - institutrice en sabots - entreprend chaque jour de rejoindre son école pour enseigner la France à ses petits paysans.  La nature s'offre alors en déclinaisons poétiques et littéraires, comme un hymne à la culture française.Le narrateur peut alors convoquer ses propres souvenirs, quand lui-même - enfant - découvrait en secret, au cours de longs étés, la bibliothèque de l'école communale abandonnée.En promeneur solitaire, comme le célèbre Jean-Jacques, le narrateur entreprend ainsi un véritable pèlerinage.Plusieurs rencontres vont l'amener à décliner les questions essentielles de notre temps : la fin de la France, la mondialisation, le partage des richesses, l'écologie, l'éducation, le renouveau religieux et spirituel... pour découvrir que la France a fourni - sur tous ces sujets et depuis des siècles - plusieurs pensées parmi les plus abouties. Et tout naturellement, quand un hippie altermondialiste s'exclame : « La France ? Mais ça n'existe plus ! », le vieux maire ainsi que le promeneur peuvent répondre en cœur par une magnifique démonstration.

    Par ce premier roman politique, Jean-Luc Pujo nous offre un hymne à la puissance de la pensée française comme une critique décapante de la pensée dominante. Ce roman s'inscrit dans une série De la France. Après le corps - Les chemins de terre -  l'auteur abordera dans Les allées du Luxembourg, l'analyse de la tête-capitale, Paris. Rejetant toute lecture maurassienne, l'auteur inscrit sa lecture française dans la fidélité à Charles Péguy et Auguste Comte pour lesquels il avoue sa plus profonde admiration.


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires